Mipes Ile-de-France

  Ma mipes en quelques mots
.

Culture

Accès à la culture

avril 2011

La culture comme levier d’insertion

La culture comme levier d’insertion

Auteur : Alice PAULY, Cultures du coeur

Créée en écho de la loi d’orientation du 29 juillet 1998 qui pose la culture comme droit fondamental au même titre que l’accès à l’emploi, le logement ou la santé, l’association Cultures du Cœur s’est donnée pour mission de lutter contre les exclusions en favorisant l’accès à la culture, aux sports et aux loisirs des personnes qui en sont exclues.

L’association a mis en place sur le site http://www.culturesducoeur.org un dispositif de mise à disposition de places de spectacles relayées par les travailleurs sociaux à tout public en situation de précarité ou d’exclusion (familles modestes, adolescents, bénéficiaires du RSA, SDFs, anciens détenus, demandeurs d’asiles, personnes handicapées…).
Parallèlement, Cultures du Cœur encourage et accompagne les professionnels du secteur dans la mise en place de projets et dispositifs de médiation culturelle.

Une prise en compte croissante de la culture comme levier d’insertion

L’adhésion exponentielle depuis 13 ans des structures sociales à l’action en partenariat avec Cultures du Cœur montre la prise en compte croissante de la culture comme levier d’insertion par les équipes professionnelles de ce secteur.
La culture apparaît aux yeux de ces travailleurs sociaux partenaires comme un outil complémentaire permettant de conduire à la transformation de la situation de l’individu par le biais de mécanismes divers : travail sur l’identité de l’individu, sur sa place dans la société, son rapport à l’autre, son estime de soi, son projet de vie, son bien-être,etc.

La mise en place de l’outil au sein des structures sociales a spontanément fait émerger un certain nombre de questionnements : comment dépasser le « c’est pas pour moi » ou « j’ai d’autres priorités » - récurrents dans le discours des publics -, comment susciter le désir de la sortie sans être dans une trop grande incitation qui pénaliserait l’autonomie des bénéficiaires et leur appropriation des œuvres, comment faire dialoguer les cultures de chacun au travers de la confrontation avec les oeuvres ?

La création dans le champ social d’espaces de médiation culturelle générateurs de lien social

Sous l’impulsion du dispositif de Cultures du Cœur, ont vu le jour dans des structures sociales aussi diverses que des centres sociaux, antennes jeunes, missions locales, CHRS, structures PJJ, des permanences ou ateliers culturels.
Ces rendez-vous réguliers dans des espaces dédiés sont consacrés à la visualisation des offres de spectacles, à la préparation et aux retours de sorties ainsi qu’à toutes autres animations collectives s’appuyant sur le support culturel pour faire émerger une parole, solliciter les échanges et ainsi tisser du lien social, processus nécessaire dans la démarche de re-mobilisation des publics.
C’est aussi un moment privilégié où peut s’instaurer entre le travailleur social et le bénéficiaire une relation de confiance propice à un travail commun sur la réactivation d’un nouveau projet de vie.

Avec le concours des équipes culturelles, de plus en plus à l’écoute du champ social et promptes à proposer de nouvelles formes innovantes et désacralisantes de rapport aux oeuvres, les représentations des publics évoluent et l’espace culturel autrefois considéré comme une forteresse infranchissable devient un espace public où l’on est accueilli comme tout le monde, où la parole de chacun trouve sa liberté et sa légitimé.
Une fois l’appréhension de la simple sortie et l’intimidation relative au franchissement du lieu culturel dépassées, les publics accompagnés retrouvent bien souvent la joie de l’expérience partagée, affinent leurs goûts et deviennent à leur tour prescripteur de nouvelles sorties.

La formation des acteurs du champ social

Si l’action culturelle dans le champ social progresse depuis 10 ans, des contraintes structurelles demeurent souvent : manque de temps et de moyens humains, difficulté à convaincre les hiérarchies et à inscrire les projets dans la durée, etc.
La formation des acteurs du champ social demeure un enjeu important. C’est pourquoi Cultures du Cœur développe depuis 7 ans des formations à la médiation culturelle et à l’accompagnement de projet à destination des travailleurs sociaux.
Ces cycles privilégient la réflexion sur l’intégration de l’outil culture au sein de la mission sociale globale de chaque établissement et la mise en rapport entre acteurs culturels et sociaux qui sont bien souvent les clés de la réussite des actions culturelles à visée sociale.

Quelques chiffres :

- 13 % des français fréquentent régulièrement les lieux culturels,
- 1.8 Millions de bénéficiaires ont pu assister à des spectacles par le dispositif cultures du Cœur. Chaque année, environ 280 000 invitations sont réservées en Île de France,
- Le réseau de Cultures du Cœur est constitué en Île de France de 2 500 structures sociales partenaires et 2500 partenaires culturels,
- Depuis 2004, Cultures du Cœur a formé plus de 800 travailleurs sociaux franciliens.

Impression synthèse Partager Envoyer Impression sujet complet