Mipes Ile-de-France

  Ma mipes en quelques mots
.

Regards

Année européenne 2010

juin 2010

Année européenne 2010 de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale

Le Parlement et le Conseil européens ont décidé le 22 octobre 2008 que l’année 2010 soit proclamée « Année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale ».

Catherine Génin, MIPES

Pourquoi une année européenne 2010 de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale ?
« La pauvreté et l’exclusion portent atteinte non seulement au bien-être des individus, à leur faculté de participer à la vie de la société, mais aussi nuisent au développement économique. L’Union européenne veut réaffirmer l’importance de la responsabilité collective dans la lutte contre la pauvreté, ce qui engage non seulement les décideurs mais aussi les intervenants des secteurs public et privé. L’Année européenne 2010 va notamment s’attacher à donner la parole à ceux qui vivent au quotidien la pauvreté et l’exclusion sociale ».

Quels sont les objectifs transversaux de cette année 2010 ?

- Reconnaissance : reconnaître le droit fondamental des personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale à vivre dans la dignité et à prendre une part active dans la société ;

- Responsabilité partagée et participation : accroître l’adhésion du public aux politiques d’inclusion sociale, en soulignant la responsabilité collective et individuelle dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, en favorisant l’engagement de tous les acteurs publics et privés ;

- Cohésion : promouvoir une plus grande cohésion dans la société et faire en sorte que nul ne doute des avantages que comporte, pour tous, une société sans pauvreté ;

- Engagement et action concrète : renouveler l’engagement de l’UE et des Etats membres de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale et y associer tous les niveaux de pouvoir.

Les participants à cette année 2010 sont les 27 Etats membres de l’Union européenne ainsi que la Norvège et l’Islande.

Quelle est la programmation générale de l’année européenne 2010 ?

Les activités proposées sont multiples et variées : campagnes d’information, initiatives innovantes, actions de solidarité créatives, rencontres, débats et conférences, ou encore organisation de concours mettant en relief des réalisations et des expériences réussies en rapport avec le thème de l’Année.

Un large éventail d’intervenants dont des organisations de la société civile et des organisations défendant les intérêts des personnes en situation de pauvreté, les partenaires sociaux, les autorités locales et régionales, sont associés à la conception et à la mise en oeuvre de l’Année européenne.

A l’échelon européen, un comité composé des représentants des États membres aide la Commission à superviser et à mettre en oeuvre les activités de l’Année européenne. Une vaste campagne d’information et de sensibilisation est organisée tout au long de cette année 2010.

Programme France et Ile-de-France
En France, la DGCS (Direction générale de la cohésion sociale) est chargée du pilotage stratégique de l’année. Le budget pour la France s’élève à 1,5 million d’euros dont 750.800 euros de financements communautaires.

A l’issue d’un appel à projets lancé en juillet 2009 par la DGCS, le comité de pilotage de l’année européenne 2010 de la France a retenu, en décembre 2009, 68 projets pour être financés, sur plus de 600 propositions formulées par de nombreux acteurs (associations, missions locales, conseils généraux, entreprises d’insertion, villes, communautés de communes…). La majorité des autres projets et diverses autres initiatives seront néanmoins labellisés dans le cadre de l’Année européenne et pourront utiliser le logo et accroître leur visibilité.

Les services de l’Etat, les délégations des grands réseaux associatifs, les collectivités territoriales ont été appelés à se mobiliser pour garantir une remontée équilibrée de projets locaux. En ce qui concerne la région Ile-de-France, 20 projets ont été sélectionnés en décembre 2009.

PDF - 127.7 ko
Tableau récapitulatif des projets IDF sélectionnés

Les 3 thèmes de l’appel à projets lancé pour la région Ile-de-France concernent :
- Le partenariat territorial ou la gouvernance territoriale : sont recherchés des projets valorisant le travail partenarial et la responsabilité partagée sur les territoires (Etat, collectivités, acteurs de la société civile, associations, partenaires sociaux, entreprises, etc).
- Les parcours d’insertion, conçus comme les étapes adaptées à la situation des personnes, et définies avec elles, pour accéder à l’effectivité des droits fondamentaux.
- La citoyenneté, entendue comme l’accès aux services, l’accès aux droits et l’accès à la parole et à sa prise en compte. Ce thème doit permettre la remontée d’actions visant à conforter la dignité des personnes en situation de pauvreté et d’exclusion et leur participation comme citoyens.

Selon les termes de la Commission, les projets doivent « contribuer à changer le regard que portent sur la pauvreté le grand public, les personnes en situation de pauvreté elles-mêmes, les acteurs ou décideurs quel que soit leur statut. Cette année 2010 doit aussi contribuer à renforcer la cohésion sociale ».

Impression synthèse Partager Envoyer Impression sujet complet