Mipes Ile-de-France

  Ma mipes en quelques mots
.

Etude INSEE, alimentation à domicile

12/12/2014

Etude INSEE, alimentation à domicile

Dans le cadre du colloque de la MIPES du 5 décembre dernier "Alimenation, santé, précarité : état des lieux, actions, perspectives", l’INSEE et la MIPES se sont engagés conjointement à étudier en partenariat l’alimentation des plus pauvres en Ile de France. En effet, l’alimentation reste l’un des premiers postes de dépenses des ménages. Ce poste accuse de diverses manières les effets des inégalités sociales.
Résumé
En 2011, les ménages modestes franciliens consacrent 23 % de leurs dépenses de consommation à l’alimentation. Ils dépensent moins que les ménages aisés pour les repas à l’extérieur et consacrent donc une part plus importante de leur budget pour les repas à domicile. Les dépenses en viande sont toujours le premier poste du budget alimentaire quel que soit le niveau de revenu. Toutefois, les plus modestes achètent des produits carnés moins chers. Ils consomment moins de poisson et de fruits de mer. Ils consacrent le même budget en proportion aux achats de fruits et légumes, mais achètent des produits différents. Les plus modestes sont de plus gros consommateurs de boissons sucrées non alcoolisées.

INSEE Analyses • PDF 847.1 ko

Partager Envoyer Impression