Mipes Ile-de-France

  Ma mipes en quelques mots
.

Etude Impact de la précarité énergetique sur la santé- Fondation Abbé Pierre

19/12/2013

Etude Impact de la précarité énergetique sur la santé- Fondation Abbé Pierre

Comment la privation de chauffage aggrave l’état de santé des ménages précaires ? Malgré l’importance de cette question, la France était dépourvue d’étude à ce sujet. Convaincue qu’il y a là un enjeu majeur dans la lutte contre la pauvreté énergétique, la Fondation Abbé Pierre a initié une étude sur ses conséquences sanitaires. En Grande-Bretagne, des travaux de recherche ont été menés dans ce domaine et ont montré qu’un euro investi dans la rénovation thermique permet d’économiser 0,42 € sur les dépenses de santé. Cette étude a été confiée au CREAI-ORS Languedoc-Roussillon, et réalisée sur deux terrains : l’Est de l’Hérault et le Douaisis. Certes, les politiques de lutte contre la précarité énergétique ont un coût, mais l’inaction n’est pas non plus sans conséquence financière.

Depuis plus de deux ans, le CREAI-ORS Languedoc Roussillon et le GEFOSAT ont enquêté sur les liens entre précarité énergétique et santé, dans l’Hérault puis dans le Douaisis. C’est grâce à leur implication et à partir de leur travail que l’enquête nationale a pu voir le jour.

À partir des deux enquêtes de terrain qui ont concerné 362 logements et 750 personnes (dont 516 adultes), une analyse conjointe des données recueillies sur les deux sites a été menée par Bernard Ledesert, médecin et directeur des études CREAI-ORS Languedoc Roussillon. Cette dernière, financée également par la Fondation Abbé Pierre
Vous trouverez l’étude complète ci joint.

Etude fondation Abbé Pierre • PDF 519.2 ko

Partager Envoyer Impression