Mipes Ile-de-France

  Ma mipes en quelques mots
.

FARE : Fédération des Associations de la Route pour l’Education

09/05/2012

FARE : Fédération des Associations de la Route pour l’Education

Utiliser le permis de conduire comme outil d’insertion sociale et professionnelle pour un public en difficulté.

C’est en Ile de France, il y a un peu plus de 25 ans, que sont nées, se sont développées, se sont organisées les auto-écoles sociales, appelées également « associatives ».
L’idée forte était de se servir de l’attractivité du permis de conduire, de la voiture, -symbole à cette époque d’autonomie, de liberté-, pour mobiliser ou remobiliser des jeunes en difficulté sur un projet clair, à construire pas à pas.

Les organismes de prévention, de formation, d’insertion, d’accompagnement se sont emparés de cet outil, l’ont peaufiné seul ou en mutualisant leurs expériences, avec la Fédération des Associations de la Route et de l’Education (FARE) puis l’ont finalement adapté à leur public, jeunes ou moins jeunes, au bénéfice d’une insertion sociale et/ou professionnelle.

En créant des méthodes, des outils, pour dépasser les difficultés des apprenants, les professionnels ont inventé de nouvelles manières d’apprendre en partant de ce chacun sait déjà, avec ses jambes, son vélo ou sa « mob » pour l’enrichir et le transférer à la voiture « magique » mais aussi à sa propre conduite dans la vie de tous les jours.
Tout le monde s’y est mis, les moniteurs sont devenus éducateurs ou formateurs, la voiture est devenue salle de cours, l’Etat, l’Europe ont suivi.
Les résultats ne sont plus seulement quantitatifs, -on ne compte plus les « permis réussis »-, mais aussi qualitatifs où la feuille rose est le seul diplôme et souvent le premier succès reconnu par les autres.

Aujourd’hui les territoires, les régions et leurs élus, à leur tour placent le permis et, au-delà la mobilité, comme pilier de l’insertion.

La crise, le respect de l’environnement, le rapport à la règle et à la loi, le coût des carburants et des déplacements, la sécurité routière, conduisent tous les opérateurs à approfondir leur engagement, à affiner les diagnostics vers des réponses plus pertinentes.
Des montages complexes, les Plates-formes de mobilité, viennent désormais compléter la « boîte à outil mobilité » avec l’auto-école sociale, la location de deux roues ou quatre roues, l’atelier de mobilité, et peut-être aussi le garage social, le covoiturage ou le déplacement à la demande. FARE et son réseau avec ses centaines de professionnels de toutes disciplines, ont depuis toujours décidé de mettre les hommes et les femmes en difficulté au cœur de leur préoccupation pour que personne ne reste au bord de la route.

► Pour en savoir plus , consulter le site Internet de FARE - Contact : 01 58 59 14 21, fare2@wanadoo.fr

Partager Envoyer Impression