Mipes Ile-de-France

  Ma mipes en quelques mots
.

L’accès aux télécommunications pour tous : la parole aux personnes en situation de précarité

13/07/2012

L’accès aux télécommunications pour tous : la parole aux personnes en situation de précarité

Etre à l’écoute des personnes en situation de précarité pour identifier et répondre correctement à leurs besoins.

L’Agence nouvelle des solidarités actives(ANSA) cherche, depuis sa création en 2006, à associer les personnes en situation de pauvreté ou d’exclusion sociale à la construction des dispositifs qui les concernent.
L’association publie aujourd’hui sa quinzième Contribution issue d’une concertation nationale des usagers des télécommunications à faible revenus : l’étude synthétise les difficultés évoquées par les personnes et les recommandations co-construites avec elles pour réduire la « fracture numérique ».
Elle s’inscrit dans la continuité de la réflexion engagée par l’ANSA avec ses partenaires publics, privés et associatifs autour des solutions locales et des orientations nationales qui pouvaient être mises en place pour encourager l’accès et la maîtrise des nouvelles technologies.

Inadaptées aux besoins des utilisateurs, les réponses apportées jusqu’à présent ne permettent pas d’améliorer l’appropriation des usages numériques par les publics vulnérables. Bien souvent relégué au second rang des « besoins essentiels », l’accès aux télécommunications est pourtant aussi indispensable aux plus modestes qu’il l’est pour l’ensemble de la population.
En France, le Conseil constitutionnel n’a-t-il pas fait d’Internet une composante essentielle à la liberté d’expression ? Et à juste titre. Il n’est en effet pas possible de mener une « vie normale » sans pouvoir être joignable, téléphoner, se renseigner ou postuler à une offre d’emploi diffusée sur la Toile.

L’étape d’échanges et de co-construction avec les usagers est tout l’intérêt de l’étude.
Fruit d’un travail mené avec 80 utilisateurs en France, âgés de 18 à 76 ans (jeunes accompagnés par les Missions locales, allocataires du RSA et personnes âgées), cette contribution permet de porter notre regard de manière approfondie sur les demandes des personnes les plus vulnérables et d’apporter un éclairage précis sur les réponses qui peuvent lui être apportées.

La consultation a permis de construire des recommandations sur lesquelles l’ANSA se fonde pour préconiser notamment une information plus lisible et transparente sur les offres économiquement intéressantes pour les personnes à faibles revenus, un développement des services de conseil aux consommateurs à faibles revenus afin qu’ils choisissent l’offre la plus adaptée à leur profil de consommation et un développement de l’accès Wifi dans des lieux fréquentés par les publics en situation de précarité. Sont préconisés également un meilleur accompagnement des utilisateurs dans l’appropriation des usagers et des possibilités d’Internet, la commercialisation d’offres Internet découplées ainsi que la gratuité des numéros des services publics depuis les mobiles.

Pour en savoir plus, consulter la contribution « L’accès aux télécommunications pour tous : la parole aux personnes en situation de précarité » publiée sur le site de l’ANSA

Partager Envoyer Impression