Mipes Ile-de-France

  Ma mipes en quelques mots
.

Rapport statistique annuel sur la pauvreté : le Secours Catholique Caritas-France

12/12/2014

Rapport statistique annuel sur la pauvreté : le Secours Catholique Caritas-France

Comme chaque année, le Secours Catholique-Caritas France publie son rapport statistique qui rend compte de l’évolution de la pauvreté en France et de ses conséquences sur les personnes en situation de précarité.

Cette année, l’association qui a soutenu près d’un million et demi de personnes, met en lumière trois tendances fortes et inquiétantes :

La paupérisation des seniors s’accroit, avec comme premières victimes les femmes. Cette année elles représentent 61 % des plus de 60 ans à être reçues dans nos accueils (soit 7 points de plus en dix ans).

Le niveau de vie moyen s’élève à 515 euros par unité de consommation. Avec des ressources si faibles, c’est l’équation impossible pour faire face aux dépenses sur les postes majeurs comme le loyer, l’alimentation ou l’énergie. La précarité énergétique gagne du terrain : les impayés liés à l’énergie augmentent (+ 4 % en trois ans) et les charges liées à la mobilité pèsent de plus en plus lourd, notamment en milieu rural.

La grande exclusion des hommes seuls avec un très faible niveau de vie (166 euros par unité de consommation), souvent même sans ressources (28 % d’entre eux), en logement de plus en plus précaire.

Mais au-delà de ces constats qui montrent que la pauvreté s’intensifie toujours davantage, le Secours Catholique-Caritas France s’inquiète du délitement du lien social dans un contexte sociétal qui se durcit. Les clivages et les corporatismes se cristallisent autour des plus fragiles qui deviennent les boucs émissaires de la crise.

C’est pourquoi, à l’occasion de la publication de son rapport statistique sur la pauvreté, le Secours Catholique lance un double appel.

Le premier, au chef de l’État qui interviendra ce soir en direct à la télévision : le Secours Catholique souhaite demander au Président de la République quelle initiative il compte prendre pour que les 8,5 millions de personnes vivant dans la pauvreté (dont 3 millions d’enfants) reprennent espoir et confiance dans l’avenir et retrouvent une vraie place au cœur de notre société. Il propose le lancement d’une conférence nationale de refondation de la protection sociale, afin de rebâtir un système universel financé par tous et efficace pour tous, particulièrement pour les plus vulnérables.

Enfin, le second appel est orienté vers l’ensemble de la société française : il est impératif que chacun (citoyens, associations, partenaires sociaux, professions libérales, collectivités, entreprises…) se mobilise concrètement pour recréer des réseaux d’entraide de proximité pour et avec les personnes vivant des situations de pauvreté.

Pour lire le rapport cliquez ici

Partager Envoyer Impression